Ces deux carnets de marque "l'idéal" mesurent 11cm par 17cm et comportent une dizaine de pages. Comme les années précedentes, ma mère tient une comptabilité journalière. Certaines dépenses ne sont, hélas, pas détaillées, comme celles de 9578fr le 13 avril 1951 ou de 10000fr le  15 mai 1951 aux Comptoirs français de Longuyon. Peut-être s'agit-il du réglement de dettes. Pas de prévisions de dépenses détaillées dans ces carnets, mais des opérations qui y ressemblent aux dos des couvertures. A cette époque, ma mère Suzanne a 25 ans et mon père Jean Jules 42 ans. Mes frères ont 4 ans et 2 ans.

img209

img210

img212

img213

img214

img215

img216

img217

img218

img219

img220

img223

img224

img226

img228

img229

img230

img231

img232

img234

img235

img236