Ce carnet de 17,4cm par 22cm est très abimé et il manque certainement des pages, car le carnet suivant ne débute qu'au 25 août 1950 (il est lui aussi incomplet). La première page fait le point des prévisions de dépenses pour le mois de juin. Mon père Jean Jules est musicien à l'amicale Saint-Louis et ses sorties occasionnent des dépenses (250f le 4 juin par exemple). Ma mère Suzanne achète chaque semaine la revue "Confidences" (20f). Les courses, ou plutôt les commissions comme on disait à cette époque, sont effectuées aux Comptoirs français et à l'économat S.N.C.F. à Longuyon. Elles ne sont pas toujours détaillées.

img089

img090

img091

img092

img093

img094

img095