Le 17 mai 2018 je me rendais en moto à la nécropole de Saint-Thomas en Argonne, près de Vienne-le-Château, à la recherche de la sépulture d'un grand-oncle, Victor Moïse CALON, décédé lors des combats d'octobre 1914. Connaissant le n° de la tombe, je pus rapidement trouver son emplacement et constatai que le patronyme était erroné. Je me mis donc en quête du service qui gère ces nécropoles puis, quelques jours plus tard, je sus, par téléphone, qu'une nouvelle plaque serait posée, normalement avant le 11 novembre 2018. 

Et bien , cela a pris dix mois de plus, mais ce vendredi 6 septembre 2019, je viens de recevoir par mail deux photos de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre, de Suippes (51600). 105 ans après le décès de mon grand-oncle, l'erreur est réparée! Je vais pouvoir en informer mes deux petites-cousines, domiciliées à Metz et à Calgary, dont le papa, René CALON, est né quelques semaines après le décès de son père.

20190905_142652

20190905_142658 - Copie

IMG_0001 - Copie