Le 9 août dernier, la mer était assez agitée à Marseillan-plage et la zone de baignade restreinte par les maîtres-nageurs du poste de secours central. Mais un véliplanchiste s'éclatait dans les vagues vers midi pendant que nous prenions un petit bain. Alors, comme j'avais emporté mon bridge Canon, j'ai réalisé quelques photos et vidéos puis suis allé à la rencontre du windsurfeur, histoire de lui parler de mon blog et de ma chaîne YouTube. S'en est suivi un échange de mails et une nouvelle relation avec ce toulousain en vacances. Celui-ci m'a ensuite parlé de l'association contre les maladies mitochondriales et d'un projet tournant autour de photos ou de vidéos mettant en avant le logo de l'A.M.Mi., auquel j'ai accepté de participer. Alors, jeudi dernier, je suis parti sur les routes de Meuse, histoire de prendre pour cadre la façade du château d'Hattonchâtel. En arrivant sur le site, j'ai découvert un énorme poids lourd coincé dans le village. Le chauffeur bulgare, mal orienté par son GPS et paniqué, essayait de manoeuvrer pour se tirer de ce mauvais pas, guidé par le gérant du château, devenu hôtel de luxe l'an passé. J'avais garé ma bécane sur la pelouse réservée aux clients, là où quelques instants plus tard, le semi-remorque tentait un demi-tour, laissant au passage de bien vilaines ornières.

Le gérant des lieux, à qui j'avais expliqué que je venais faire des selfies pour l'A.M.Mi, m'a expliqué que cela lui parlait et s'est alors proposé pour faire le photographe. Très sympa, il m'a ensuite ouvert le portail du château afin de réaliser quelques clichés devant la magnifique façade, dont la partie inférieure date du XVIIème siècle (et les caves du IXème). Pour la (grande!) histoire, il faut savoir que cette bâtisse était une ruine au début du siècle dernier et qu'une riche américaine, Mrs Skinner, a investi un million de dollars de l'époque (l'équivalent, d'après le gérant, de cent millions d'euros aujourd'hui) pour reconstruite le château.

Je suis donc reparti très heureux de cette rencontre sur la route de Vigneulles. Et là, deuxième surprise, je croise mon ami allemand René, qui habite Hattonchâtel, et qui rentrait de son tour habituel en V.T.T. du côté de Madine. Toujours fringant à plus de 80 ans, malgré ses ennuis de santé et une récente chute chez lui. Alors un autre selfie s'imposait! Et hier, j'ai repris la route à moto pour lui glisser la photo dans sa boîte aux lettres (il n'a pas internet), avant de rouler vers le Montsec puis le mémorial du Bois d'Ailly, sur le saillant de Saint-Mihiel.

IMG_0025

IMG_0032

IMG_0041

DSC_8243

IMG_0010

IMG_0013

IMG_0001

IMG_0016

IMG_0007

IMG_0015

IMG_0012

IMG_0006

DSC_8247

 

Windsurfeur à Marseillan-plage le 9 août 2018 vers midi