Ce mercredi après-midi rue Albert 1er à Jarny trois employés municipaux s’arrêtent devant chez moi pour reboucher quelques trous dans la chaussée. Je les observe étalant un enrobé puis le damant avec leurs pelles. Enfin, le camion effectue quelques manœuvres pour tasser tant bien que mal le bitume avec ses roues. Puis l’équipe s’en va recommencer un peu plus loin. 28 ans déjà que je vois plus ou moins la même scène chaque année, lorsque les trous sont déjà bien formés (au moins cinq cm de profondeur) dans une artère très dégradée par endroits et très passante, où le 50km/h est loin d’être respecté par les usagers motorisés.

Alors cette fois-ci je sors mon reflex Canon et je prends des photos sur quelques centaines de mètres, puis rue de la Cartoucherie qui n’a pas eu droit au même traitement pour l’instant. Une voiture s’arrête et le chauffeur, qui ne se présente pas mais est manifestement chef des ouvriers observés, m’a vu prendre des clichés : « Y a un problème ? » m’interpelle-t-il. Alors je vide mon sac : « C’est n’importe quoi, ces réparations ; ça va tenir trois mois maximum et puis il faudra recommencer, surtout que certains roulent peut-être à 80km/h ici ; les pauvres ouvriers ne disposent même pas d’un rouleau pour damer l’enrobé... » . J’ai oublié de signaler que les bus scolaires passent là deux fois par jour depuis la rentrée. Je me vois rétorquer que « c’est du provisoire, mais c’est de l’enrobé à froid et ça va tenir, c’est comme cela qu’on fait ». Bon, je m’incline en ironisant un tantinet : « C’est vrai, j’étais prof de physique et pas de ce rayon-là ; et puis au moins avec tous ces trous, pas besoin de ralentisseur ; et quand il y aura dix cm de neige on ne les verra plus».

Alors j’ai voulu en savoir plus et j’ai cherché sur le Net un cours sur la nature et la pose de l’enrobé à froid, destiné à la rénovation de chaussées et autres allées (voir mon post sur FB) : à faire sur sol sec et propre, entre mars et novembre, par température supérieure à 10 degrés, avec utilisation d’une dame manuelle ou d’un rouleau compresseur… et j’en passe. Bref, on a tout faux aux services techniques de Jarny semble-t-il. Je vais donc suivre « le dossier » en profondeur en prenant régulièrement des photos de trous... Et j'espère voir un jour cette chaussée entièrement refaite... avant de me retrouver au boulevard des allongés!

IMG_4899

IMG_4901

IMG_4900

IMG_4902

IMG_4903

IMG_4904

IMG_4905

IMG_4906

IMG_4907

IMG_4908

IMG_4915

IMG_4916