C'était à l'Autre Canal et une des deux dates de la tournée en France avec Paris ce soir. Contrairement à de nombreux fans présents hier soir, qui suivent Marillion depuis plus de trente ans pour certains, je me suis intéressé à ce groupe il y a seulement trois ou quatre ans. La période 1985 - 1995 fut pour moi assez creuse en terme de découvertes de nouveaux groupes de rock progressif. Il faut dire que les deux décennies précédentes avaient été d'une richesse incroyable, en commençant par les Beatles, puis Pink Floyd, Yes, Caravan, Nice, ELP, King Crimson, Soft Machine, Genesis, Gong, Ange, Atoll et bien d'autres. Bref, alors que pas mal de nouvelles formations (avec des musiciens qui ne sont pas forcément inexpérimentés) remettent le rock progressif au goût du jour depuis une dizaine d'années avec des créations souvent passionnantes (Lazuli, Subsignal, The Dear Hunter, Lonely Robot, Cosmograf, Big Big Train, Riverside, I Am the Morning, The Tangent, O.R.K. et d'autres), il m'est difficile d'apprécier pleinement un groupe de "vieux briscards" rompus aux grosses ficelles de la pop, avec son son de batterie qui explose trop souvent les tympans (quand ce n'est pas la basse) et les solis de guitares qui arrivent là où on les attend, sans compter la voix de Steve Hogarth, certes puissante et captivante, mais constamment assortie de réverbération. Alors oui ce fut un concert haut en couleurs et en sons mais sans grande originalité, sans prise de risque (pas de solo de clavier ou de batterie un tant soit peu aérien) et donc pour fans inconditionnels. J'ai quand même "tapé" avec mon bridge Canon SX30IS (les reflex étaient interdits de même que les vidéos) un bon paquet de photos dont 90 sont à voir dans l'album "Marillion" de ce blog et sur ma page FB.

IMG_0016

IMG_0010

IMG_0033

IMG_0039

IMG_0030